La Russie moins dépendante du pétrole

62% des recettes budgétaires de la Russie ne sont pas liées à la vente de pétrole et de gaz. © FLICKR/ ANTTI-JUSSI KOVALAINEN Ce qui rapporte à Moscou plus que les armes Les recettes budgétaires de la Russie se sont élevées à près de 6.000 milliards de roubles au cours du premier semestre 2016. Seul un tiers de cette somme est représenté par le montant de la vente de pétrole et de gaz. Ce sont les impôts sur le revenu qui ont généré plus de la moitié de toutes les recettes, a déclaré mercredi le Service fédéral des impôts (FTS). “Les recettes fiscales au budget consolidé russe, compte non tenu de l’impôt sur l’exploration minière, s’élèvent à 5,6 milliards de roubles, ce qui est supérieur de 5% par rapport à la même période l’an dernier, et les recettes fiscales au budget fédéral s’élèvent à 2 milliards de roubles, soit une augmentation de 4%”, rapporte l’agence. “La majeure partie des revenus — 62% — n’est pas représentée par la vente de pétrole et de gaz. L’économie russe dans son ensemble dépend moins qu’avant des prix mondiaux des combustibles et des matières premières”, a déclaré lundi le premier ministre russe Dmitri Medvedev. En janvier-juin 2016, le Service fédéral des impôts a remarqué une croissance des revenus de tous les principaux impôts: les recettes provenant de l’impôt sur le revenu ont augmenté de plus de 8%; l’augmentation des accises s’élevait à 24%; la réception de l’impôt sur les bénéfices des sociétés a augmenté de 5%; les recettes de la TVA, de 3%; et les recettes de l’impôt foncier, de 1%. En outre, selon les pronostics du ministère russe des Finances, la dépendance pétrolière de la Russie en 2017 a toutes les chances de diminuer encore et de constituer 37% des recettes budgétaires par rapport au 38% de l’année en cours.






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 17 articles | blog Gratuit | Abus?